Le collant (de compression) c’est la santé !

La compression médicale2018-11-15T17:28:13+00:00

Porter un collant de compression Smartleg®, ça aide à mieux marcher. Mais la compression (qu’il ne faut pas confondre avec la contention), comment ça marche ?

Smartleg collant de compression - contentionCollant Smartleg® : présentation
(télécharger la vidéo)

Compression n’est pas contention

hr

Il ne faut pas confondre
collant de compression et bas de contention.
Pourquoi ?

  • Parce que des collants ne sont pas des bas (Monsieur de La Palice).
  • Parce que compression n’est pas contention (bis).

Et aussi parce que compression et contention fonctionnent différemment : la compression, c’est tout le temps ; la contention, par intermittence. Avec la compression, le textile médical élastique exerce son action sur les jambes de façon permanente, qu’elles soient actives ou au repos. On parle de « compression veineuse élastique » (CVE).

Avec la contention, la pression s’exerce uniquement lorsque les jambes sont en action et que les muscles se contractent, la contention utilisant un dispositif à paroi non élastique.

Par (mauvaise) habitude et abus de langage, on dit « bas de contention » pour désigner un « collant de compression » ou des bas de compression, car il existe des collants de compression mais aussi des bas, des mi-bas et des chaussettes de compression.

La compression en action contre les « problèmes de circulation », l’insuffisance veineuse, la maladie veineuse chronique et autre phlébite ou thrombose

hr

Collant smartleg

Le collant de compression épouse le relief musculaire de la jambe avec délicatesse et précision, exerçant une pression constante sur les tissus sous-jacents : cette douce pression, imperceptible mais efficace, empêche les veines de se dilater et facilite le retour veineux vers le cœur.

Le port d’un collant de compression soulage les douleurs et la gêne liées aux « problèmes de circulation veineuse », à l’insuffisance veineuse et à la maladie veineuse chronique. Porter un collant de compression facilite la prévention et le traitement de la phlébite.

La compression soulage les jambes
et prévient la phlébite (thrombose veineuse)

hr

La compression, c’est bon pour la santé de vos jambes : elle soulage les douleurs, soigne ou prévient la maladie. Porté tous les jours, le collant de compression est un traitement de référence à l’efficacité médicale reconnue en cas de « problèmes de circulation » dus à une insuffisance veineuse ou à la maladie veineuse chronique, ou pour la prévention de la phlébite (thrombose veineuse).

Classes, formats, mesures et taille : la compression sous toutes les coutures

hr

Classes & formats

Les collants, bas, mi-bas et chaussettes de compression médicale sont répartis en classes de pression numérotées de I à IV, de la moins forte (I)
à la plus forte (IV).
Chaque classe correspond à un degré de pression de compression mesuré au niveau de la cheville. Votre médecin détermine le degré (et donc la classe) qu’il vous faut, comme lorsqu’il vous prescrit un médicament au bon dosage. L’ordonnance
mentionne format ˗ collant, bas, mi-bas, chaussettes ˗,
classe et degré de compression exprimé
en mmHg (millimètre de mercure).

Des mesures, des mesures !

Collant, bas, mi-bas et chaussettes de compression sont d’efficacité égale. Demandez le format dans lequel vous êtes le plus à l’aise. Impératif : le modèle doit être parfaitement adapté à vos mensurations, comme un plâtre pour une jambe cassée, confort en plus, rigidité en moins. C’est la garantie d’une pression optimale et donc de l’efficacité de la compression. Trop grand ? Pas de pression ! Trop petit ? C’est inconfortable ! La prise de vos mesures se fait en pharmacie ou chez l’orthopédiste, régulièrement, à chaque changement de collant. Facile à enfiler, un collant à votre taille est agréable à porter et son effet thérapeutique est efficace.

La taille n’est pas un détail

La bonne taille garantit l’efficacité du dispositif thérapeutique. La taille que vous faites avec votre Smartleg® n’est pas la même que celle d’un simple collant mode. Votre Smartleg® existe en huit tailles, qui couvrent 98% des morphologies féminines3 : une prouesse technique, gage de qualité et d’efficacité de ce collant nouvelle génération. Innothéra confirme avec Smartleg® son engagement : « La garantie d’un produit bien adapté à la morphologie du patient ».

La compression : jour ou nuit ?

Pour des troubles liés à une insuffisance veineuse (jambes lourdes, douleurs, gonflements, etc…), le collant de compression doit être porté la journée, du lever au coucher. Lors d’un alitement nécessitant un traitement préventif contre la phlébite (thrombose), le collant de compression doit être porté jour et nuit.

Une question, un doute ?

Demandez conseil à votre médecin,
à votre pharmacien
ou à votre orthopédiste !

La compression et les autres traitements

hr

La compression agit sur les symptômes : ce que l’on ressent, et sur les signes cliniques : ce qui se voit sur les jambes.
Il existe deux autres familles de traitements : le traitement médicamenteux (les veinotoniques agissent uniquement sur les symptômes) et le traitement local (en cas de varice, par exemple, une intervention chirurgicale permet de retirer la veine malade).